Fruitiers : poiriers

Son nom est issu du bas latin pira. Le Poirier commun (Pyrus communis L.) se trouve à l’état sauvage dans toute l’Europe, au midi du Caucase et dans l’Iran septentrional. La culture du poirier, avec le développement de très nombreuses variétés, s’épanouit au XIX siècle (André Leroy dans son dictionnaire de pomologie en décrit 915 variétés). Les variétés sont classées essentiellement en 2 catégories : à couteau et à cuire.

Les poiriers se greffent sur franc « Kischensaller » (haute tige, mise à fruit 5-7 ans) et le plus souvent sur cognassier de Provence qui supporte plus facilement les terrains secs et calcaires et produisent à partir de la 3ème année. Le poirier est l’arbre fruitier qui se prête le plus facilement au formes fruitières diverses: pyramide, fuseau, gobelet, en espalier. Pollinisation. D’une manière générale les variétés de poirier sont autostériles. Il est donc indispensable d’introduire dans une culture fruitière plusieurs variétés fleurissant à la même époque et de combiner les plantations avec des variétés compatibles. Pour la taille, télécharger nos fiches techniques.

Vous trouverez les variétés disponibles en 2017 en racines nues : scions d’1 an, et/ou baliveaux de 2 et 3 ans sur le document ci-joint à télécharger. Pour les containers d’arbres de 3, 5, et 7 ans les variétés sont plus restreintes. Nous consulter.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Poire
http://www.cosmovisions.com/poiriers.htm
www.croqueurs-de-pommes.asso.fr
www.fruitsoublies.org

collections

bouton retour collections