Fruitiers : cerisiers

Le cerisier sauvage ou merisier, Prunus avium, est présent en Europe dès l’époque néolithique. Les cultivars de cerises douces sont très proches des formes du Prunus avium sauvage que l’on trouve dans toute l’Europe tempérée, dans le Caucase et le nord de la Turquie. En France il fut cultivé pour le commerce dès le haut Moyen Âge. Cependant, c’est à Louis XV qui aimait beaucoup ce fruit, que l’on doit l’optimisation et la culture intensive du cerisier moderne en France.

Les cerisiers drageonnent naturellement, les semis sont difficiles à obtenir. Le mode traditionnel de reproduction fut longtemps le prélèvement et la replantation des drageons, pris à proximité d’un arbre de qualité. Aujourd’hui on greffe communément les bigarreaux et l’on replante parfois des drageons de guignes, griottes et cerises vraies. Nous greffons nos cerisiers sur merisier (vigoureux, sols secs et à faible potentiel de fertilité, mise à fruit 5-7 ans) et sur St Lucie (peu sensible à la chlorose, craint les excès d’eau). Tous les cerisiers n’étant pas auto fertiles, en planter de préférence deux. Le cerisier craint l’excès d’eau. Exposition : pente de colline qui permet d’éviter les eaux stagnantes. 

Vous trouverez les variétés disponibles en 2017 en racines nues : scions d’1 an, et/ou baliveaux de 2 et 3 ans sur le document ci-joint à télécharger. Pour les containers d’arbres de 3, 5 et 7 ans les variétés sont plus restreintes. Nous consulter.

http://fr.wikipedia.org/wiki/cerisier
http://pomologie.com/cerise/index.htm
www.fruitsoubliees.org
http://www.croqueurs-de-pommes.asso.fr

collections

bouton retour collections